Le cloud computing dans les entreprises

Published on by Cloudy

Le processus de dématérialisation des infrastructures informatiques est déjà bien lancé depuis quelques années maintenant, grâce au cloud computing, communément appelé cloud. Voulant dire nuage en français, le cloud permet aux utilisateurs d’avoir recours à des serveurs informatiques à distance pour le stockage de données ou pour utiliser les grilles de calcul qui sont indispensables notamment pour des calculs scientifiques. Internet est évidemment le réseau utilisé pour relier les serveurs du monde entier entre eux. Il faudra choisir un hébergeur pour profiter de cette nouvelle technologie et les offres se multiplient déjà sur le marché. En tout cas, le cloud computing optimise la puissance informatique et rend ce domaine plus modulable que jamais.

Plusieurs géants internationaux du domaine de l’informatique, d’internet et d’autres secteurs ont déjà recours au cloud pour profiter de ce nouvel outil de stockage et de calcul. C’est notamment le cas d’Amazon, du quotidien New York Times, de Google ou encore d’IBM. Les experts considèrent que le cloud marque un tournant important du monde de l’informatique. Beaucoup d’entreprises en font leur spécialité.

Les ressources informatiques seront à la portée du plus grand nombre grâce à divers outils hautement technologiques, notamment une couche logicielle d’outils de programmation et de gestion de ressources. Évidemment, ces logiciels en ligne ne sont qu’une infime partie de cette nouvelle conception de l’informatique. Le cloud pourrait même inclure des systèmes d’exploitation à distance. Ce sera possible avec toutes les technologies de virtualisation qui fonctionnent déjà et qui ne cessent de se perfectionner actuellement.

L’utilisation du cloud computing réduit le volume du matériel informatique nécessaire en entreprise. Les experts prédisent alors que des sociétés puissent proposer des terminaux légers sous forme de HaaS (Hardware as a Service) en usage au forfait. Les utilisateurs se verront alors dispenser de maîtriser l’informatique en détail. En effet, l’usage de l’infrastructure informatique sous forme de cloud sera proposé comme un service, comme les services Cloud d'Ikoula ou d'un autre prestataire. Malgré tout, les utilisateurs bénéficieront de la puissance informatique dont ils ont besoin au moment d’y accéder sans pour autant devoir investir dans du matériel imposant et couteux.

La réduction du matériel informatique physique risque également de réduire le nombre de professionnels et de métiers spécifiques. Voilà pourquoi on se demande si la DSI (Direction du service informatique) peut tendre à disparaître. En effet, beaucoup d’entreprises seraient tentées d’externaliser cette direction à travers des contrats externes de prestation. Évidemment, les dirigeants doivent s’assurer que les prestataires en question sont fiables par rapport à la confidentialité des données et à la qualité de services. Source.

© silktrails.blogspot.com

© silktrails.blogspot.com

Published on Le Cloud