Qu'est ce que w3c ?

Published on by Cloudy

Les premiers concepteurs de navigateurs ont essayé de se créer un public captif avec des extensions HTML propriétaires. Le web s’est alors sectionné en deux parties. D’un côté, campent les utilisateurs du MSIE et de l’autre, les usagers du Netscape. Pour permettre aux internautes des deux navigateurs d’accéder à leur site, les développeurs devaient utiliser une syntaxe commune ou de faire deux versions d’un même site. À l’époque, la plupart des sites étaient très pauvres et ne parvenaient pas à se distinguer. Les développeurs qui ne travaillaient qu’avec un seul navigateur perdaient de l’audience et une clientèle précieuse. Cette période fut chaotique pour le web.

Le W3C : définition

Les origines du W3C remontent à la genèse d’internet, dans les années quatre-vingt-dix à proprement parler. Nous devons toutes les normes Web à cet organisme de standardisation, qui est actif depuis 1994. C’est le Wasp qui s’est chargé de sa campagne de sensibilisation à l’époque. L’établissement et l’application de ces normes Web ont donné un second souffle et de meilleures perspectives aux développeurs web.

Le W3C : ses enjeux

En respectant les normes web imposées par le W3C, les concepteurs de navigateurs comme Opéra, Microsoft ou Netscape ont permis aux développeurs de mieux rentabiliser leurs activités et de se projeter dans l’avenir. Tous les services web que nous connaissons aujourd’hui n’auraient pas existé sans ces normes, il n’est jamais futile de le rappeler. Le W3C a permis de concrétiser l’interopérabilité des plateformes de navigations. Souvenons-nous qu’il y a deux ans, la quasi-totalité des internautes naviguait sur internet via un ordinateur portable ou un PC de bureau. Actuellement, nous avons accès à internet depuis un téléphone portable ou une tablette numérique. Les développeurs de ces terminaux d’accès ont gagné leur pari, car presque tous les sites s’affichent sur un support portable, mis à part ceux qui sont encore codés à l’ancienne. L’interopérabilité des plateformes a permis aux usagers de choisir un navigateur web qui réponde à leurs attentes.

Les impacts des normes de standardisation

Avec les documents de standardisation conçus par le W3C, tous les navigateurs conçus selon les normes s’afficheront impartialement de la même manière, les développeurs en ont la garantie. La portabilité des terminaux venant de ces standards facilite l’interaction et l’échange de données entre deux ou plusieurs secteurs. Les normes du W3C ont également permis une accessibilité universelle sur les contenus. Il a été également possible de produire un contenu web, à un prix vraiment moindre. Bien que vous ne soyez pas un développeur confirmé, vous n’êtes sans savoir qu’il est possible de changer l’apparence d’un site en modifiant uniquement son arrière-plan, ou sa feuille de style. Il y a 10 ans, ce genre de prouesse n’était même pas envisageable. Si un développeur désirait changer l’architecture de son site, il devait passer par un long travail fastidieux.

L’assurance d’un contrôle qualité optimisé

Pour connaître si un document web est conforme aux normes imposées par le W3C, il suffit de le passer par l’outil du consortium. Ce validateur cautionne la qualité du code utilisé par les développeurs, tout en leur garantissant stabilité et cohérence. Il va sans dire que le volume des documents a considérablement décru avec l’usage des normes de standardisation. L’usage des standards du W3C sur XHTML et CSS a permis de réduire le poids des documents en éradiquant les redondances qui nuisent à la bonne structuration du site. Une fois codé avec les normes de la W3C, il est plus facile d’indexer les documents web. Cela garantit une meilleure visibilité sur les moteurs de recherche, puisqu’il est de plus en plus facile de référencer les sites.

  • Source : http://openweb.eu.org/articles/pourquoi_standards/
© w3.org

© w3.org

Published on Cloud et site Web

Comment on this post