Comment les hackers attaquent-ils les sites gouvernementaux ?

Published on by Cloudy

Comment les hackers attaquent-ils les sites gouvernementaux ?

Un hacker est une personne qui démontre une passion pour comprendre le fonctionnement des réseaux informatique particulièrement, des ordinateurs et des systèmes. C’est également un spécialiste qui maitrise la sécurité informatique, donc peut déjouer cette sécurité. Les attaques des hackers prennent la forme de déni de service. Cela consiste à surcharger en requêtes un site jusqu’à ce que le serveur cède pour que le site soit inaccessible. Pour faire cela, les hackers s’équipent d’une arme appelée HOIC. Ce programme s’exécute en seulement quelques clics, une fois installé. En fait, l’internaute informe sur le site à attaquer, choisit la portée de son attaque et clique sur « feu ». Le processus lancé, le logiciel réalise un « flood », plus précisément, le programme de multiplier les requêtes sur le site. Dans le cas où des hackers visent sur une même cible, le site peut se surcharger rapidement et passer hors ligne.

Pourquoi agir ainsi ?

Les hackers constituent une communauté à part entière au sein des réseaux de discussion instantanée IRC. Ces cybermilitants organisent souvent leurs opérations sur ces réseaux. Ils agissent de la sorte pour faire entendre leur voix. Ils opèrent en s’attaquant à différents sites, dans le plus grand intérêt de défendre la liberté d’expression. Sur des réseaux IRC, tous les hackers discutent et se concertent afin de définir les sites à attaquer. Ces derniers sont appelés « cibles » et entrent en lien avec leur opération.

Sanctions et peines

Les hackers utilisent un proxy ou un VPN pour ne pas se faire repérer. En fait, lors qu’un site est attaqué, il peut lister toutes les adresses IP des attaquants, mais également les identifiants et peut mener jusqu’à la vraie identité d’un hacker. Les proxys et les VPN permettent de masquer toute traçabilité. Selon la loi, l’usage de programmes comme DDoS est illégal et est passible d’une peine maximale de cinq ans de prison suivie d’une amende de 75 000 euros.

Source : http://www.undernews.fr/hacking-hacktivisme/comment-les-anonymous-attaquent-ils-des-sites.html

Published on News du Web

Comment on this post